Du zombie & du sang, TV Addiction
2 commentaires

Have Mercy

Z Nation, SyFy, zombie, invasion zombie, zombie gore, zombie tripes, kellita smith, stephen beck, murphy, the murphy,

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais si vous ne l’avez pas encore compris, je nourris une grande affection pour les zombies et leurs corps en putréfaction à la recherche de chair fraîche, histoire de dire qu’ils passent le temps en faisant quelque chose, dans le désœuvrement complet que semble être l’au-delà. Pour m’occuper pendant l’attente insoutenable des nouveaux épisodes de Daryl & Rick en goguette, je suis tombée sur le pitch de Z Nation. Avec un Z comme Zombie. Rien qu’avec ça, j’étais déjà conquise. Je suis comme ça, on me fait la promesse d’humains qui se font grignoter comme des BigMacs sur pattes et je fonce tête baissée (on se refait pas, hein).

Z nation, zombie, apocalypse, gore, sang, tripes, vomi, fun, décalé, drôle, doc, murphy, 10 000, cassandra, addison carver,

Le pitch, avec plein de spoilers dedans

Z Nation démarre trois ans après l’invasion d’un virus qui a transformé la planète en un champ de ruine, hantée par des morts-vivants en quête de p’tits morceaux de bidoche humaine à se mettre sous la dent. En gros, c’est la merde un peu et il ne fait pas bon sortir de chez soi sans une arme à la main. Dans ce chaos général, un militaire est chargé d’escorter un prisonnier jusqu’à un laboratoire en Californie (probablement le dernier laboratoire en activité de toute la planète, d’ailleurs), prisonnier qui vient de recevoir une des seules doses d’un vaccin expérimental, censé sauver la planète entière. On lui a pas demandé son avis, on avait pas le temps et puis vous êtes en prison alors que c’est l’Apocalypse donc on va pas s’emmerder avec des questions d’éthique, fuck. Ce prisonnier, qui est visiblement du genre chanceux, c’est Murphy. Et Murphy, c’est lui :

Z Nation, Murohy, roi des zombies, zombie apocalypse,

Murphy, le cheveu gras, l’œil terne et le teint terreux.

Comme tu peux le constater, il est loin de respirer la joie de vivre et la fraîcheur façon Hollywood chewing-gum, mais t’inquiètes que si toi aussi, tu t’étais fait mordre par 8 zombies, t’en mènerais pas large, mon pote. Malgré les morsures qui jalonnent son torse velu, Murphy ne s’est pas transformé en zombie et ça, pour Michael-de-Lost, c’est vachement important : ça lui redonne un statut et un truc à faire parce qu’il est à deux doigts de la dépression, visiblement.

Lost, Michael, militaire, z nation, personnage principal, et puis non en fait,

Enfin de l’action, j’commençais à devenir marteau avec ma mitraillette.

Militaire aguerri, il prend Murphy sous son aile, et, sous l’égide d’un certain Citizen Z qui régente le monde des télécommunications post-apocalypse depuis le Pôle Nord, s’engage à amener Murphy sain et sauf jusqu’à ce dernier laboratoire encore en activité afin qu’on puisse y développer un vaccin pour sauver l’humanité. Rien que ça. Si tu penses que ce monsieur est le personnage principal, tu as tort. Sa rencontre avec un nouveau-né zombifié va lui faire connaître quelques déboires, via une scène qui frise à la fois le génie ET le ridicule absolu (et ça nous donne un OVNI visuel comme j’en avais pas vu depuis longtemps).

Z Nation - Bébé Zombie 2

Fallait pas me réveiller au milieu d’ma sieste, abruti.

Mais avant de perdre ce fabuleux 1 contre 1 face à un bébé en putréfaction, Michael-de-Lost & Murphy vont tomber sur une bande de joyeux lurons, vivant depuis quelques temps maintenant dans une sorte de « camp » aménagé au sein d’une forêt. Après que tout ait été ravagé par une horde de zombies affamés parce que ce sont des choses qui arrivent hein, Michael-de-Lost demande pas très poliment aux 5 ou 6 survivants s’ils veulent l’accompagner pour dézinguer du cadavre histoire de tenter de perpétrer la race humaine en formant l’escorte personnelle de Murphy, ou s’ils veulent juste rester là à rien glander de leur vie et à s’apitoyer sur leur sort.

C’est donc ici que l’on fait enfin connaissance avec les vrais personnages principaux de cette série. Si vous ne jurez que par les trucs fins, délicats, réalistes et dont le profil psychologique a été cuisiné aux petits oignons, passez votre chemin. Sinon, vous risquez de vous transformer en chevaliers vengeurs du bon goût (et donc, inévitablement, faire la comparaison de Z Nation & Walking Dead, chose qui  n’a pas lieu d’être et qui me briserait le cœur en sus, parce que comparons ce qui est comparable quand même, bande d’aigris).

______MES PERSONNAGES FAVORIS ?

• Roberta Warren (incarnée par Kellita Smith)

Z Nation - Roberta Badass

Ancienne flic, avec un bon gros caractère de merde et une envie permanente de foutre une mandale à ceux qui oseraient faire des phrases à rallonge, Roberta, malgré son prénom un peu pourri, est un des personnages les plus badass de la série. Même si on met un peu de temps à le découvrir et qu’elle a deux-trois passages à vide sentimentaux & mielleux à souhait, ça passe rapidement, on oublie qu’elle s’est égarée dans les méandres de ses amourettes et on lui pardonne. Bref, pas de place pour le sentimentalisme lourd & lent, Roberta, elle dézingue du mort-vivant comme du vivant.

• 10k (incarné par Nathaniel Zang)

z nation, 10k, 10 000,

Le BG ténébreux de la série, certainement. En même temps, c’est le seul hein, on va pas se mentir mais tous les autres sont pas très très beaux (hein Murphy ?). Ou alors, ils sont très très vieux (hein Doc ?). Ou alors, ils sont pas très très intéressants (hein Garnett ?). 10k correspond à son projet de vie : tuer 10 000 zombies. Une fois que ce sera fait, il s’autorisera à échanger ce numéro de vache qu’on mène à l’abattoir pour un prénom humain, à savoir Jeff. C’est pas vraiment mieux, mais en même temps, ses épaulettes de protection sont des semelles de Rangers, donc on peut pas toujours tout avoir dans la vie.

• Steven Beck ou Doc (incarné par Russel Hodgkinson)

Z Nation - Doc

Tout le monde l’appelle « Doc », mais il n’a probablement jamais fréquenté les amphis de médecine. C’est juste un mec qui a été un peu trop curieux dans sa vie d’avant l’apocalypse, permettant à son organisme d’encaisser la substance la plus douteuse du monde sans le moindre souci. D’un naturel optimiste et presque hippie, n’ayons pas peur des mots, tellement ça semble louche qu’un mec soit aussi léger alors même qu’il est enfermé dans un conduit d’aération avec un zombie à 10 cm de sa joue barbue.

• And last, but not least, Murphy (incarné par Keith Allan)

Z Nation - That was sarcasm

Murphy, c’est un peu le mec qu’on connaît tous, celui qui râle pour rien et qui a arrêté de mûrir quand il a eu 7 ans. Murphy est susceptible, vulgaire, couard et cynique aussi, pour faire bonne mesure, parce que ça l’amuse (et qu’on a bien le droit de se détendre de temps en temps quand même). Doté d’un sens de l’orientation moisi & d’un instinct de survie proche de zéro, il perd régulièrement le groupe avec qui il voyage (quand il n’essaie pas carrément de leur échapper) et leur reproche tous ses problèmes. En gros, être le sauveur de l’humanité, merci bien mais non merci, j’ai rien demandé, j’voulais juste manger des pizzas tranquillou chez moi, hein.

Si on résume rapidos, pourquoi regarder Z Nation ?

  • Parce qu’il y a une tornade de zombies (comme Sharknado, mais avec des zombies).
  • Parce qu’il y a des zombies radioactifs fluorescents dans le noir.
  • Parce qu’il y a des zombies sous ectasy/cocaïne/LSD.
  • Parce qu’il y a Murphy, qui oscille entre gros aigri de base et sombre connard à l’humour cinglant.
  • Parce qu’il y a 10 000 et qu’il veut s’appeler Jeff.
  • Tout simplement parce que c’est drôle, bourrin et un peu gore, et qu’on n’en attend pas plus.
Publicités

2 commentaires

  1. Pingback: Les requêtes cheloues de Google #3 | Sweet Judas

  2. Pingback: HELIX & la ligue pro-Hatake | Sweet Judas

Un truc à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s