Du zombie & du sang
21 commentaires

De mon amour dégoulinant pour Daryl

Daryl Dixon, le redneck à l'arbalète dans The Walking Dead

Oui, je sais, j’en parle beaucoup. La thérapie suit son cours.

Daryl Dixon, The Walking Dead, Free Spirit,

BG, hein ?

Si tu regardes The Walking Dead, comme tout être doué de bon goût (que je suis persuadée que tu es), je pense que tu n’auras pas de mal à voir où je veux en venir avec un titre de cet acabit. Pour les autres, un récap’ rapide, histoire de vous prouver – super discrètement et encore plus super habilement – que vous passez un peu à côté de votre vie en ne regardant pas cette série. Vui, tutafé.

Daryl Dixon, avec deux D. Comme Dédé. As known as le mec qui a redéfini tout un tas de notions dans mon monde télévisuel. As known as aussi comme le monsieur à gauche, là, avec des lunettes de soleil et un air totally badass.

Et je pèse le mot (le mot « badass« ).

Dans un monde rempli de zombies et de neurasthéniques au bord du suicide collectif, tout le monde ne souhaiterait qu’une chose : avoir un Daryl avec soi, tel un couteau suisse humain. Certes, les zombies ont beau être lents et pas très fut-fûtes, la première chose à ne pas oublier, c’est quand même qu’ils en ont après tes petites poignées d’amour.

Et l’avantage non-négligeable qu’ils ont sur toi, désormais, c’est que, eux, ils n’ont plus de poumons qui fonctionnent. Donc plus besoin de respirer. Donc, plus de points de côtés. Et donc une endurance qui défonce absolument tout, même un Lance Armstrong sous acides.

Et comme on sait tous les deux que ton abonnement à la salle de gym moisit quelque part au fond de ton sac à main, il est grand temps que tu te familiarises avec le true survivor, bien loin des mecs qui mangent des cafards dans la jungle parce que c’est riche en magnésium (Bear Grills, si tu m’entends).

# 1 – Daryl n’aime pas les armes à feu, Daryl, il a la classe

Là où tout américain et Coréen moyen (non parce que Glenn n’est pas chinois, mais Coréen, qu’on se le dise une bonne fois pour toutes) utiliserait le pistolet volé sur le cadavre d’un shérif obèse planqué dans son armurerie, Daryl choisit d’avoir des cojones et massacre du zombie à l’arbalète, tel un Legolas des temps modernes qui n’aurait pas pris de bain depuis la bataille du Gouffre de Helm. Et comme c’est aussi un mec qui déteste le gaspillage de ressources et qu’il prend grand soin de ses affaires, il réutilise ses flèches (chose que tu peux pas faire avec les balles d’un Colt 45, CQFD).

# 2 – Daryl parle pas beaucoup, mais gare à ton cul
si tu t’avisais de le prendre pour un con

Comme l’a si bien dit Stephen Hawking avant de mettre une raclée à Sheldon Cooper sur Wordle, « Quiet people have the loudest minds » (c’est la minute culture). Daryl a beau cogiter dans son coin, tel le penseur de Rodin version dark, si tu veux un résumé de ses trente premières années, il te le pondra en une seule phrase. Le roi de la synthèse, c’est lui. D’ailleurs, Daryl ne dit pas merci non plus, parce que les bonnes manières en période d’invasion zombie, c’est surfait.

Daryl Dixon, Beth Greene, Bethyl, The Walking Dead, zombie, walkers,

Beth & Daryl, après la cuite de leur vie, quelque part au fond de la forêt dans laquelle ils errent tous depuis trois saisons.

# 3 – Avec une enfance moisie, on peut quand même s’en sortir dans la vie

Même flanqué d’un père alcoolique et d’un frère qui aurait mérité de se prendre des tartes plus tôt dans la vie (hein Merle ? Heureusement que t’as sauvé Michonne, sinon on aurait pu penser que t’étais vraiment qu’un gros connard), Daryl a dit fuck à toute cette misère sociale. Avec un peu de volonté, finalement, on apprend très bien à éclater des écureuils à l’arbalète et à les faire griller dans un terrain vague pour organiser une petite fiesta avec les copains.

# 4 – Daryl, c’est Spirit, l’Étalon des Plaines, mais à moto

En plus d’avoir une arbalète, Daryl, il a une moto. Mais une vraie, hein, pas le modèle bidon tout-terrain, non, lui, il a le genre de moto que tu vois dans Sons of Anarchy, la marque des true rebelz. Le genre qui fait passer Brigitte Bardot juchée sur sa Harley Davidson pour une Playmobil en goguette.

# 5 – Daryl, pourfendeur d’humanité, défenseur de la veuve et de l’orphelin

Une enfant disparaît dans les sous-bois, hurlant à la mort, poursuivie par une trentaine de zombies ? Que nenni, Daryl se remonte les manches, empoigne son arc, ses flèches et te parie cette moitié de lapin qu’elle est toujours en vie.

# 6 – Daryl le… Non mais, a-t-on vraiment besoin de commenter ceci ?

daryl dixon, judith, biberon, the walking dead, zombie,

Non hein, on n’a pas besoin.

Publicités

21 commentaires

  1. Daryl ! Non mais j’avais tellement peur que ça soit lui qui meurt dans le premier épisode de la
    saison 7 mais je crois que s’ils enlevaient Daryl la série serait plombée sérieusement, c’est comme pour Rick qui porte la série. Mais je crois que Daryl c’est vraiment le personnage le plus touchant de la série et il faisait un tellement bon duo avec Beth, je pleure d’ailleurs pour la jolie qui n’aurait pas du avoir un destin aussi tragique et la scène où Daryl la porte, avec la musique coda, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps.

    • Je crois qu’on a tous eu les larmes aux yeux sur cette fameuse scène… (non parce que les gens qui n’aiment pas Beth n’ont pas de cœur, c’est un fait).
      Personnellement, je n’ai jamais pensé que Rick et Daryl puissent être en danger. Pour l’instant, ce sont les deux personnages (avec Michonne) qui forment le trio de tête de la série et les supprimer, c’est se mettre à dos beaucoup trop de gens d’un coup ^^ Glenn et Abraham étaient parvenus au bout de ce qu’ils pouvaient apporter à la dynamique de la série. Leur disparition m’a bien évidemment attristée, mais pas surprise plus que ca (dans mes pronostics de « qui c’est qui va terminer en minestrone », j’avais parié sur eux sans hésitation ou presque). Maintenant, j’attends de voir la nouvelle place et le potentiel de leader de Maggie… Si j’ai une attente pour la saison 8, c’est bien ça !

    • J’attends aussi avec impatience de voir comment Maggie va se débrouiller, surtout qu’elle va bientôt accoucher et m’est avis qu’elle aura quelques scènes avec Negan parce qu’il la cherchait dans la saison 7… En même temps Negan a un sérieux problème avec les femmes. Michonne et Rick vont si bien ensemble je trouve. Et oui j’étais sûre qu’Abraham allait y passer, mais pas Glenn, même si on en discutait tous les jours à un moment avec une amie qui me certifiait que Glenn mourrait.

  2. J’adore ton article ! J’ai bien rigolé, je suis une grande fan de The Walking Dead, et Daryl est l’un de mes fav depuis le début ! 😉

  3. Je ressent la même chose que tous le monde pour cette homme ^^ j’ai chercher la définition de Badass et je suis tombé sur lui.. bon pas trop en ce moment..mais il v1 se rattraper ^^

  4. Purée le gif de fin. Le GIF DE FIN ! C’est criminel de faire ça !
    Tout ça pour dire en bref, s’il passe dans le secteur, dormira pas dans la baignoire lui. Pour Sûr. Sapristi

  5. cmelaaya dit

    Je comprends tellement. Moi aussi je le surkiff, même si quand il pleure je trouve que ça ne lui va pas et ça casse un peu le mythe.

    • En même temps, tout le monde donne l’impression de muter en Gremlins quand les larmes de crocodiles viennent à couler. C’est plus impressionnant sur Daryl parce qu’il a les cheveux gras et la figure pleine de terre, tout le temps.Ça aide pas 😀

  6. Pingback: Le binge-watching*, ce fléau. | Sweet Judas

    • Mon film de zombie préféré ? C’est Zombieland (avec Woody Harrelson) qui gagne, haut la main. Shaun of the Dead & World War Z ne sont pas loin derrière. J’aime bien quand c’est drôle et léger, en fait. Ou alors faut que les zombies courent vite, par exemple comme dans le remake de Romero, « L’armée des morts » (même s’il a un peu mal vieilli)(voire beaucoup). Zombieland arrive à combiner les deux aspects (des zombies qui sprintent et de la légèreté), donc c’est chouette 🙂

      J’ai vu « 28 jours plus tard » et sa suite. Mais je m’en rappelle pas vraiment, même si je me souviens avoir bien aimé…

    • Alors on est d’accord. SAUF World War Z que j’ai aimé la première vision et ensuite, l’impression baisse. La scène où l’on voit Jerusalem assaillie par les zombies, ça fait tellement anti-Palestiniens que ça me fait mal aux yeux. Et à la fin, Brad Pitt qui nous sort une superbe pub pour une boisson gazeuse en canette (Pepsi), c’est à vomir. A part ça il y plein de qualité.
      Sinon la trilogie « Cornetto » est mythique, « Shaun » en tête, « Hot Fuzz » ensuite et le 3e « World’s End » mais plus je le revois , plus je l’aime. A voir si ce n’est pas déjà fait.

  7. Pingback: Fear The Walking Dead – Saison 1 | Sweet Judas

  8. Aaaaah Daryl ! Il nous donnerait presque envie de nous retrouver au milieu d’une bande de zombies pour qu’il puisse venir nous sauver …

  9. Aaaaaaah Daryl ❤

    Je découvre ton blog à l’instant après ton abonnement à mon HC & je tombe sur cet article. Je sens que je vais me plaire par ici 🙂

  10. Ah j’adore. Moi aussi je kiffe Daryl. Et qu’est-ce-que tu penses de Michonne? Rick? SON FILS? Ecoutera-t-il son père un jour, nom de % »#!/:°/;&? !?!
    Et la scène de la baignoire au début de cette saison? Elle vaut au moins celle du cheval de la saison 1.
    ça fait bien plaisir de trouver une cops fan de TWD! ^-^

    • Michonne. Je vénère Michonne. C’est Daryl en femme. Calme, détachée, neutre. Par contre, une fois que tu te l’es mise à dos, n’espère pas t’en sortir vivant… C’est un peu l’ange de la Mort, Michonne. Mais ça y est, dans cette nouvelle saison, elle a l’air de commencer à craquer un peu, je pense que ça va être intéressant. La voir perdre pied, toussa… Vu que ça lui est encore jamais vraiment arrivé, je suis curieuse de voir ce que ça peut donner 🙂

      Et Rick. RICK GRIMES. Autant j’avais du mal avec lui dans les premières saisons, autant là, je suis en train de l’aimer d’amour. Il commence à lâcher tous les principes auxquels il s’accrochait malgré lui pour pas perdre pied (du style « tu menaces mon fils, je t’arrache la jugulaire, plus de négociations possibles maintenant »). Du coup, tous les questionnements autour de l’évolution de son personnage deviennent de plus en plus complexes, de plus en plus riches et de plus passionnants à observer 😀 Il avait d’office hérité du rôle de « pater familias » irréprochable du groupe dans la saison 1 alors qu’il était le plus pommé de tous, au milieu de ce nouveau monde ravagé dans lequel il s’était réveillé seul, abandonné dans un hôpital. C’est classe de le voir dire « fuck » à tout ça : il remet les choses en perspective pour lui-même, plus uniquement pour le principe de bien agir comme il faut.

      Et puis Carl, je sais pas trop. Je suis plutôt neutre vis-à-vis de lui. J’attends de voir la suite… 😀

      P.S. : Ouais, je suis contente de croiser des gens aussi fans que moi… Parce que dans mon entourage proche, j’ai juste mon amoureux avec qui partager mon enthousiasme 😀

Un truc à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s