Dans mon casque
Laisser un commentaire

Panic At The Disco : des dents, des joues et une voix

panic at the disco, musique, too weird to live too rare to die, brendon urie,

Niveau musique, même si j’écoute absolument tout et n’importe quoi (coucou Paganini, coucou Elvis, coucou Britney ♥), il y a quand même quelques inconditionnels. Notamment un groupe que je suis depuis mon adolescence & mes 16 ans à jamais perdusPanic At The Disco. J’aimerais bien faire un récapitulatif des membres (genre au départ, ils étaient quatre, puis deux, puis trois, puis re-deux et puis encore re-trois derrière), mais ce serait un peu chiant et ne nous mentons, on s’en moque un peu. Étant donné que la seule constante du groupe, c’est le chanteur, Brendon Urie, on va résumer tout ça beaucoup plus vite avec une photo.

Brendun Urie, chanteur du groupe Panic At The Disco

Brendon, c’est lui. BG.

Il me semble avoir lu quelque part que ce monsieur a grandi au sein d’une communauté mormonne américaine, mais je n’en mettrai pas ma main à couper. Outre des joues rebondies et un rire communicatif, il a aussi les dents les plus impeccablement rangées de la terre et d’une blancheur qui me semble louche tellement c’est rare (oui, j’en ai peut-être été amoureuse à une époque).

Brendon Urie, Panic at the disco,

Leur dernier album en date s’intitule sobrement « Too weird to live, too rare to die » (ça fait un brin emo sur les bords, non ?) avec des sonorités électro. Je ne vais pas verser dans l’analyse musicale parce que ce n’est pas spécialement mon truc donc je vous épargnerai le laïus du « Pourquoi que Panic At The Disco c’est trop d’la bombe et que tu devrais écouter si tu connais pas« . Mais c’est quand même trop d’la bombe et tu devrais écouter si tu connais pas. La preuve, sous tes yeux ébahis :

Voilà voilà. Je vous laisse avec un de mes morceaux préférés, « I have friends in holy places« , issu de l’album Pretty Odd (deuxième album du groupe, à l’époque où ils sont passés de quatre à trois puis re-quatre). Ça a des sonorités country et ça s’éloigne radicalement du style de leur premier et précédent album (qui ressemblait à ça pour à peu près tous les morceaux)(ils ont aussi fait une reprise de Karma Police, de Radiohead, que j’écoute en boucle depuis)(promis, j’ai fini, j’arrête les parenthèses).

Publicités

Un truc à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s