Dans mon casque
15 commentaires

Play me some memories

Les 10 reprises Cultes de Glee

Oui, la photo est totalement déformée sur la gauche.
Aucun être humain n’a un pied aussi ridiculement long et maigre.

Peut-être que je ne l’ai encore jamais dit par ici, mais il fût un temps où je consommais du Glee à n’en plus finir et où je passais mes journées à en écouter les chansons (et peut-être aussi à les chanter mais ça, vous ne le saurez jamais). Mais Glee, qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement LA série de teen spirit par excellence, débordante de paillettes, d’amourettes adolescentes et de bons sentiments (à l’américaine, avec zéro subtilité dedans) qui te vend du rêve en barquettes. 

Bref, c’est une avalanche de bonheur et de papillons dans ta figure. C’est un style, faut aimer. Chose improbable, la série a été créée par Ryan Murphy, à savoir le mec qui est également à l’origine de Scream Queens, d’American Horror Story, d’American Crime Story ou plus récemment de Feud. Le mec est donc prolifique (et particulièrement difficile à cerner)(je t’explique pas le bordel que ça doit être, dans son cerveau), visiblement ça le fait bicher de toucher à tout : des ados qui chantent leurs joies et leurs peines, des revenants et d’autres trucs plus ou moins gores et sanguinolents, des histoires judiciaires aux multiples rebondissements (coucou O.J. Simpson) voire des querelles de starlettes à l’époque où Hollywood connaissait son âge d’or. Après tout, pourquoi se limiter hein ? Sky is the limit, comme dirait l’autre.

Alors Glee, c’est quoi exactement ? Une histoire de paillettes et de papillons, on l’a déjà dit, mais plus précisément c’est l’histoire de Will Schuester, un prof d’espagnol (enfin, on sait pas vraiment mais c’est ce qu’il raconte, en tout cas) passionné de chant, de danse et de chorales. Et lorsqu’il décide de relancer au sein de son établissement le club de chant dont il faisait lui-même partie lorsqu’il avait 17 ans, c’est dans l’espoir de voir les lycéens actuels se précipiter sur le tableau d’inscription. Cruel désenchantement quand il le constate vide, alors que ceux des sports ou même le club d’échec rassemble plus de membres que lui et sa coupe de cheveux moutonnesque.

Heureusement pour lui (et pour nous, sinon y’aurait pas de série), des élèves commencent à s’inscrire par-ci, par-là DONT le quaterback de l’équipe mais je vais pas m’attarder là-dessus, parce que j’aurais trop de trucs à dire sur chacun d’entre eux donc peut-être que ça fera l’objet d’un billet dédié un jour (on sait jamais). Non, aujourd’hui, je m’attarde simplement sur mes morceaux favoris, ceux que je me repasse encore en boucle même maintenant que la série est terminée (nostalgie, quand tu nous tiens).

P.S. : Non, mes favorites ne sont absolument pas Santana et Rachel, c’est faux.
P.S. 2 : J’aurais de quoi remplir environ une vingtaine de billets avec toutes les reprises que la série a engendrées sur six saisons, mais on va se limiter à dix pour commencer.

1) The New Directions – Paradise by the Dashboard Light

Je considère ce morceau, toutes saisons confondues, comme étant la meilleure reprise de la série. En plus, c’est elle qui leur fait gagner les championnats nationaux (le truc après lequel ils courent depuis la saison une), donc c’est un peu le morceau de la consécration tavu : Finn et Rachel (qui vient d’être acceptée à la NYADA) sont fous amoureux, Finn sait pas quoi faire de sa vie mais bon c’est Finn, on a l’habitude (et puis il est encore en vie)(SPOIL)(leule), Mr Schue connaît enfin une part de stabilité dans sa vie amoureuse ET sexuelle (merci Emma), Jesse a grave le seum’ d’avoir loupé le coche avec Rachel, Mercedes est sur le point d’enregistrer son premier EP, Santana s’est inscrite à la fac’ (céfou) et pour couronner cette brillante fin d’année, les New Directions sont donc sur le point de foutre la raclée de leur vie aux Vocal Adrenaline. Bref tout le monde il est beau, tout le monde il est content.

2) Santana Lopez – Valerie

C’est probablement un des premiers véritables solos que décroche Santana dans la série et très franchement, ça fait longtemps qu’on aurait dû lui en donner plein, et pas seulement un en passant parce que bon, vous vous rendez pas compte mais là on frôle l’overdose de Rachel faut qu’on nous renouvelle. Faire aussi bien voire mieux qu’Amy Winehouse sur un morceau qu’elle s’était écrite pour elle-même à la base, c’est quand même la classe. Et pour une fois que leurs costumes de scène sont pas trop moches relativement sobres, j’en profite pour poster la véritable vidéo. Cœur sur toi, Santana.

3) Santana & Rachel – So Emotional

Rachel et Santana, ça n’a jamais été le big love même si elles sont toutes les deux sorties avec le Quaterback du lycée (oui, Santana a dépucelé Finn sur la douce mélodie de Like a Virgin de Madonna, personne s’en rappelle ?). Ayant toutes les deux un fort penchant pour l’agressivité totalement gratuite, l’avantage va quand même à Santana pour sa capacité à balancer dix-huit punchlines à la minute (pire que Sue)(faut quand même le faire). Rachel, elle, préfère la jouer sournoise et se fait des petits plans engendrés par son cerveau machiavélique pour espérer décrocher ses solos. Jusqu’au jour où on les fait chanter ensemble et que, très clairement, c’était l’une des meilleures idées de la saison 3.

4) Rachel et Mercedes – Take me or leave me

Si tu ne chantes pas Take me for what I aaaam / Who I was meaaant to beeee en faisant des gestes de diva américaine avec les bras après avoir terminé la vidéo, je ne comprends plus rien. Franchement, à quoi sert de réunir les deux voix les plus puissantes du casting si c’est pas pour déclencher une grosse vague d’hystérie chez les spectateurs, hein ? Ce serait du gâchis, exactement. On doit ce duo à l’intervention divine du coach Sue Sylvester (la Némésis de William Schuester) qui se dit que décidément, tout le monde s’aime un peu trop par ici, ça me met mal à l’aise HÉ MAIS ATTENDS J’AI UNE IDÉE DE GÉNIE, ON VA FAIRE DES BATTLES.  Elle espère donc assister à du sang, de la sueur et des larmes (et débaucher Mercedes au passage) sauf que Sue a oublié une chose : c’est Glee, pas la vraie vie.

5) Artie – For Once in my life

Parce qu’un peu de Stevie Wonder suffit à illuminer n’importe quelle situation, on ne va pas s’en priver. D’autant plus quand c’est interprété par Artie, qui a la voix qui sourit (l’essence même de la série). Sur une scène envahie de chatoyantes nuances de jaune et d’orangé de toute beauté, Artie enflamme ce décor au kitsch totalement assumé pour montrer ce que Glee réussit le mieux : faire naître un univers de licornes et de papillons directement dans ton salon en moins de deux minutes chrono.

6) Blane – Piano Man

Blane est l’un des personnages principaux de la série, même si c’était pas spécialement gagné au début vu qu’il faisait partie du camp ennemi, celui de la chorale des Warblers. (une chorale de garçons un peu péteux et coincés dans une école réservée aux garçons, justement). Mais il abandonne sa troupe pour l’amour de Kurt, qui jusque-là était le gay officiel du Glee Club (avec le tas de gros clichés pas fins pour deux sous)(fan de mode et de décoration pleine de pampilles, vénération de Lady Gaga, tournage du clip de Single Ladies en se mettant dans le rôle de Beyonce… entre autres choses)(ah bah oui hein, Kurt fait pas les choses à moitié). Heureusement que Blane est un peu moins caricatural et qu’il choisit des chansons cools (encore que, hein, mais bon je vous rappelle que c’est Glee, on peut pas tout avoir non plus), comme dans cet épisode spécialement dédié à Billy Joel.

7) Jake (& un peu de Mike, pour la déco) – I wish

OUI, ENCORE DU STEVIE WONDER TUTAFÉ. Mais chanté cette fois-ci par Jake Puckerman, le petit frère de Noah Puckerman qui était le bad boy officiel des trois premières saisons ainsi que le meilleur ami de Finn-le-quaterback ET celui qui mettra enceinte Quinn, la cheerleader blonde, reine des garces en titre et donc petite amie officielle de Finn (engagés qu’ils sont par une histoire de virginité à protéger toussa)(sauf que Quinn étant une grosse hypocrite, je me permets de poser un lol). En gros, Noah est celui par qui toutes les embrouilles arrivent et Jake s’annonce comme le digne successeur de son grand frère (heureusement pour lui, le coup de la pom-pom girl enceinte s’avérera être une fausse alerte)(ou alors il y a avortement, je sais plus tellement c’est expédié en deux-deux). Mais bref, pour l’heure, le petit frère sort avec Marley (l’artiste fragile et timide de la chorale, cachée derrière ses cheveux longs et ses chèches pastels), il est jeune, il est plein d’espoir et il envoie tout ça sur une chouette reprise de I wish. Enjaille donc tes oreilles, ça se passe juste en-dessous.

8) Le Glee Club au complet  – Thriller / Heads will roll

Glee, dans je-ne-sais-plus-quelle-saison, s’était mise en tête de devenir la spécialiste des mash-ups, ces morceaux musicaux obscurs où l’on mixe deux chansons qui n’ont, théoriquement, pas grand-chose à voir. Et là, accroche-toi au pinceau, j’enlève l’échelle : quitte à faire un mix, on va s’attaquer directement à Michael Jackson. Ryan Murphy, quand il fait un truc, il le fait pas à moitié. Spontanément, je suis la première à dire qu’on touche pas à MJ et que Thriller mon dieu mais qu’allez-vous faire dans cette galère. Sauf que c’est réussi, et pas qu’un peu. Et oui, Heads will roll a également subi un remix pour accompagner la sortie du navet film Projet X avec l’histoire du chihuaha dans le four, du nain dans la cuisine, de la Mercedes dans la piscine et de Norman en doubleur du personnage principal (je sais, c’est fou)(ne regardez jamais la VF, vous allez perdre foi en l’humanité après).

9) Santana & Rachel – Be Okay

Bon, je sais pas vous mais moi, je trouve qu’on a pas assez entendu les voix si douces de Naya Rivera et de Leah Michele dans ce billet. Donc on va en remettre un couche avec un autre duo que j’affectionne particulièrement et qui doit probablement survenir au cours de la saison 5 (après qu’elles soient crêpées le chignon parce que Santana a auditionné pour être la doublure de Rachel à Broadway)(et Rachel vit très mal le fait que Santana soit dans ses pattes)(elles sont amies mais hého hein bon, faut quand même pas déconner). Ou alors, c’est juste avant les grandes vacances et que le groupe n’ait plus d’endroit où pousser la chansonnette (je me perds dans la chronologie, ça fait longtemps). Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que dès qu’il y a des tensions, hop! Un petit duo au Glee Club et tout est pardonné. C’est la magie Ryan Murphy.

10) Rachel – Pumpin’ Blood

Je n’ai aucun commentaire pour accompagner cette dernière reprise sauf celui-ci : elle est bien meilleure que l’originale et OUI, je l’ai écouté en boucle pendant un peu plus d’un mois. Voilà.


♫ And the whole wild world is whistliiiiin’… ♪
°


°

Publicités
Cette entrée a été publiée dans : Dans mon casque

par

De taille réduite avec la tête remplie de trucs plus ou moins intéressants & plus ou moins vraisemblables, j'aimerais vivre dans un monde sans fautes d'orthographe, peuplé de zombies, de BigMac et de gens aux cheveux propres.

15 commentaires

  1. mamzette dit

    J’ai beau m’être enfilée toutes les saisons d’un coup (oui, j’ai toujours un train de retard), je serais bien incapable de citer comme ça une chanson précise… Respect, donc, maîtresses ès Glee, je suis époustouflée par une telle mémoire musicale. Sur ce, je vais me passer toutes les vidéos pour rafraîchir ma mémoire défaillante.

    • J’ai pas de mérite spécifique, tous les morceaux sont surtout notés, téléchargés et écoutés en boucle ensuite 😀 C’est une question d’entraînement, surtout.

    • Vite gavée, vite gavée… C’est toi qui le dis ça, parce que bon, la cinquième saison, il a quand même fallu y arriver hein 😀

    • J’ai tenté de m’accrocher : comme pour les films (enfin c’est moins le cas pour les séries), j’ai tenté de m’accrocher, j’ai eu un espoir avec la saison 3 mais en fait après la série me décevait d’épisode en épisode.

    • Les reprises de Brit-Brit sont quand même pas spécialement terribles (ou travaillés)(les morceaux sont bien souvent simplement accélérés avec Brittany qui danse dessus)… Par exemple, ce mashup de « Crazy » avec un morceau ambiance Nightwish tragico-romantique, je n’ai toujours pas compris 😀 Et puis bon, c’est pas Brit-Brit non plus… (oui, je râle pour le principe).

  2. Malgré quelques tentatives quand la première saison est sortie je n’ai pas réussi à accrocher à Glee (pourtant sur la papier la série avait tout pour me plaire…), en conséquence j’ai certainement raté quelques jolies reprises ! Heureusement tu es là pour me faire la séance rattrapage et j’ai bien aimé les trois dernières en particulier 🙂

    • Y’en aura probablement d’autres, d’épisodes de rattrapage, d’autant plus que je me suis arrêtée au beau milieu de la saison 5 donc j’ai encore une saison et demie de reprises à découvrir 😀

  3. C’est rigolo, je n’aurais pas fait DU TOUT les mêmes choix à part pour la 10 et ÉVIDEMMENT Rachel/Santana. En même temps, j’ai ouvert cet article avec en tête This girl is on fire, version Santana. Ton article m’a bien fait rire, et je me sens un peu nostalgique d’un coup !

    • Santana en solo, je peux pas penser à autre chose qu’à « Valerie », je trouve que ça lui va tellement bien… A la limite, j’ajoute « Landslide » qu’elle chante avec Holly (Gwynelth Paltrow) et Brittany 🙂
      Rah et puis son solo pour l’épisode « The Quaterback » aussi, allons-y.

    • En fait, y en a plein. Sa meilleure reste le duo mash-up sur someone like you/rumor has it, cela dit, et ses duos avec Rachel 😍
      Bon t’façon sans Santana, j’aurais jamais regardé la série, j’ai abandonné mi saison 1 et tout vu pendant la saison 4 quand j’ai appris qu’elle avait un arc en saison 3. Sans regret 😂

  4. Ahah, j’adorais Glee également, surtout les premières saisons. C’était vraiment tout le n’importe quoi réuni dans une école, avec des ados qui sont amis dans un épisode, ennemis dans l’autre. Je me refaisais également les morceaux après l’épisode et d’autres, bien plus régulièrement.
    Et je suis super fan de l’épisode ou Neil Patrick Harris pousse la chansonnette face à Will Schuester 😀 (ils reprennent Piano Man aussi, je crois ).
    Bref, merci pour cet article, ça remonte plein de chouettes souvenirs !

    • Héhé, de rien 🙂
      Oui, je me rappelle de cet épisode aussi, et notamment lorsqu’ils chantent ensemble un morceau d’Aerosmith (Dream On, plus précisément) !

Un truc à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s