Tous les articles classés dans : Ectoplasme & Co.

Oculus, le film qui rend parano

100% des gens ont reçu, reçoivent ou recevront une chaîne bidon qui te dit que si tu répètes trois fois devant ton miroir Bloody Mary, un fantôme hideux et haineux apparaîtra dans ton dos. Et, armé d’un couteau de boucher, il entreprendra de te vider soigneusement de des intestins. Le seul moyen de le contrer ? Faire suivre la chaîne à tous tes contacts. Oui, les fantômes se markétisent, version 2.0. Plus besoin d’apparition flippante, on veut de l’engagement. Refuser de transférer leur message plein de fautes, c’est comme refuser de s’inscrire à leur newsletter. Le summun de l’affront post-mortem. Bref, toute cette introduction un peu longue et sans aucun rapport avec le schmilblick (qui a pensé comme d’habitude ?) pour dire que je commençais à désespérer de tomber sur un film de fantôme vengeur ou de possession bien cheloue et qui me provoquerait quelques sueurs froides sur mon canapé, bien planquée derrière mes coussins. Parce que, mine de rien, Insidious et The Conjuring, ils commencent à dater. Publicités

La version bien glauque du croquemitaine sur fond de psychose maternelle.

Mister Babadook de Jennifer Kent

Étant une grosse consommatrice de films et de séries télé en tous genre (bon, okay, s’il y a des zombies dedans, c’est encore mieux), j’ouvre aujourd’hui une nouvelle rubrique : La Minute Culture où je vais essayer de raconter plein de trucs intelligents de manière sobre, construite et raisonnée. Même si vous n’êtes pas à l’abri de voir y débarquer un jour des ovnis comme Piranhaconda, Sharknado ou le film qui a vu George Clooney affronter des tomates tueuses.