Welcome to my TV world.

Oui, j'ai mis des lunettes de pécore à Daryl, tout à fait, j'ai peur de rien.

Je suis une grosse consommatrice de programmes télés et particulièrement de séries (américaines, en l’occurence)(et british, à la limite)(mais le reste, non, pas trop). Ce qui fait que j’en aborde un sacré paquet par ici alors j’ai fait un tri, et j’ai tout bien rangé avec des belles images et de beaux liens qui fonctionnent tous (j’ai vérifié) pour qu’on puisse s’y retrouver, pépouze.


Dossier spécial Game of Thrones #TeamJaime

As knows as la série qu’on a tous entamé en croyant que ça allait pas être terrible, alors qu’en fait si. Avec des dragons, des zombies tout blancs et tout gelés, des gens honnêtes (coucou Ned), des gens naïfs (coucou Sansa) et d’autres qui ne sont que vilennie (coucou Joffrey) ou machiévalisme (coucou Petyr). Avec des histoires d’ego surdimensionné et puis un peu d’inceste aussi (parce que c’est toujours convivial).


 

The Walking Dead, probablement une des meilleures séries de tous les temps (juste après Dexter, quand même).

Pour les incultes (j’espère que vous n’êtes pas nombreux), la team MDR, c’est la team Michonne, Daryl & Rick. En gros, la team des winners, ceux qui se battent à coups de sabres et d’arbalètes ou qui se sentent capables d’improviser en arrachant des jugulaires à coups de dents, quand ils se retrouvent dans l’urgence. Sans peur & sans reproche, Créatifs ET badass, combo gagnant des trois mousquetaires de l’Apocalypse zombie.


 

Oui, Travis mérite la mort et Daniel Salazar est une légende.

Oui, Travis Manawa fait honte à l’humanité, Daniel Salazar Serpentard est génial et Victor Strand est ténébreux (et pas seulement à cause de sa voix, de son yacht et de ses costumes à 4 000 dollars pièces). Seul Voldemort-jeune est un junkie. Censée présenter les origines de l’apocalypse zombie (genre si c’est une épidémie de viande avariée ou pas), mais en fait non : c’est simplement une pâle copie de sa grande sœur, en vachement mois bien.


Tous les articles publiés à propos de Z Nation, Murphy et tous ses copains

Là encore une série de zombie avec plein de gens qui se font bouffer tout crus, Z nation, cousine (très) éloignée de Walking Dead, est une ode jouissive aux effets spéciaux douteux et aux caricatures en tout genre. L’hilarité me gagne à chaque épisode ou presque, c’est follement rafraîchissant, merci Sy-Fy TV et tes producteurs aux idées de génies. Ici, on est #TeamMurphy & #TeamRoberta (#BADASS même si son prénom est un des plus pouris de la Terre).


HELIX ou la légende d'Hiroshi Hatake, diffusée sur Sy-Fy (avec des zombies dedans).

Là encore une création de la géniale Sy-Fy (merci les copains d’apporter autant de trucs chouettes dans mon écran 17 pouces), Helix se passe au fin fond du continent arctique, où un vilain virus qui fait cracher du sang coagulé bien noir et bien dégueu à ses malheureuses victimes prend d’assaut une base de recherche scientifique. Tout le monde meurt et le monde s’écroule (non, mais c’est pas vrai)(je spoile pas tout quand même)(enfin pas tout le temps).


American Horror Story Hotel et Lady Gaga en rôle principal.

Même si je n’ai fait qu’un seul billet à propos de la saison 5, ce blog me permet d’écrire un peu partout à propos de mon admiration sans borne pour Jessica Lange, son charisme et son magnétisme animal qu’elle laisse flotter derrière elle partout où elle passe, tel un étendard  du bon goût et de la classe. AHS est une série d’horreur & d’anthologie (à chaque nouvelle saison, on prend à peu près les mêmes et on recommence tout à zéro), donc faut arriver à suivre le bordel ambiant crée à chaque fois.


Scream Queens, la série pleine de LOL sortie du cerveau chelou de Ryan Murphy et Brad Faclhuk.

Autre série issue des cerveaux malades de Ryan Murphy & de Brad Falchulk (ceux-là mêmes qui sont à l’origine d’American Horror Story ET de Glee)(oui, sacré grand écart, je suis d’accord), Scream Queens met en scène le monde cruel des sororités américaines avec Chanel Oberlin et ses sbires qui martyrisent l’étudiant lambda, pauvre & naïvement gentil. C’est sans compter l’intervention de la doyenne Munsch & d’un tueur en série aficionado de la hache les jours fériés.


 

Et ce n’est que le début.